Photo écran 3D

Introduction

La philosophie de la pratique de la médecine dentaire intégrative est basée sur un traitement dentaire avec une vision de la santé globale du patient dans son milieu naturel.

«Primum non nocere», guide la pratique de cette dentisterie biologique, c’est à dire que ces traitements dentaires doivent tenir compte de la santé générale du patient et de son environnement.

Si la santé buccale est le reflet de la santé générale du patient, elle influe elle-même sur la santé globale de la personne. Certaines publications montrent que des bactéries responsables des maladies parodontales (Prevotella Intermedia, fusobacterium) peuvent être directement impliquées dans le développement du cancer de la prostate ou du colon.

Par ailleurs, une mauvaise occlusion entre les deux mâchoires peut entraîner un ralentissement de la fonction du nerf vague gauche avec, comme conséquence, des problèmes de digestion pouvant perturber le système immunitaire. Ainsi, les bilans en Dentisterie Médicale Intégrative comportent 3 volets :

Un bilan buccal classique, soit :

  • Un bilan parodontal (étude des tissus qui tiennent les dents dans la mâchoire)
  • Un bilan carieux
  • Un bilan occlusal et articulaire
  • Un bilan radiologique

Un bilan en Médecine Intégrative avec :

  • Une étude de la flore buccale et digestive (méthode des gaz expirés à jeun, lampe de Wood).
  • Une analyse sanguine.
  • Une anamnèse complète sur les habitudes de vie.

Un Bilan en Dentisterie Intégrative avec :

  • Recherche des champs perturbateurs dentaires par la neuralthérapie, un examen radiologique 3D, des tests OroTox®….
  • Recherche des NICOs (Neuralgia Inducing Cavitational Osteonecrosis)

Les traitements en médecine dentaire intégrative

Leur objectif est de :

  • Restaurer le parodonte.
  • Restaurer les dents en évitant toute métallurgie.

Outre un joli sourire et une meilleure qualité de vie avec même un amincissement possible pour ceux qui sont atteints d’un syndrome métabolique, la Médecine Dentaire Intégrative doit permettre de contrôler la santé du parodonte et limiter le risque de perte osseuse autour des implants ou des dents (déchaussement).

La Médecine Intégrative permet un rééquilibrage bactérien dans le système digestif, une meilleure absorption des vitamines et s’associe à la prévention contre des maladies comme la Sclérose en plaque, Alzheimer, Parkinson, les cancers etc...

Lors de l’élimination des métaux (amalgames, couronnes, etc…), des précautions particulières seront prises pour protéger le patient et l’équipe soignante des intoxications massives liées à la dépose du matériau.

En résumé, la médecine dentaire intégrative participe à votre santé générale, tout en apportant les solutions les plus esthétiques à votre sourire.