Photo écran 3D

NICO « Neuralgia Inducing Cavitational Osteonecrosis »

Les NICOs encore appelées Ostéonécrose Ischémiques (I.O) ont été mis en évidence et parfaitement décrits par le Dr LECHNER de Munich.

L’apparition des NICOs semble être due à un manque d’oxygénation ou à une infection dans un site d’extraction ce qui rend sa cicatrisation incomplète. Les NICOs sont situés en particulier au niveau des dents de sagesse.

À l’examen radiologique (Cone Beam), ces zones osseuses semblent vides.

En réalité, elles sont remplies d’une matière graisseuse qui comprend des toxines, des virus, des bactéries, des borrelia.

Nous y trouvons également des cytokines CCL5 (encore appelées RANTES) qui jouent un rôle important dans le développement de cancers comme celui du sein, des maladies rhumatismales chroniques, les neuropathies, des maladies auto-immunes comme la sclérose en plaque, Hashimoto...

Si ces cavités ostéonécrotiques peuvent être asymptomatiques, elles entraînent une inflammation permanente, malsaine dans le temps.

Les NICOs peuvent, selon Le Dr LECHNER, rendre active une maladie, être le déclencheur d’une maladie qui n’était que latente.

Radiographie d'un examen Cone Beam
Examen Cone Beam : Nico au niveau de la mâchoire supérieure.
Voyez la densité osseuse faible (zone plus foncée)

Leur traitement

Sous anesthésie locale, nous éliminons les tissus gras infectés du NICO jusqu’à retrouver un saignement pur, sans marque de graisse.

Nous réalisons cette intervention à l’aide de la piezzochirurgie pour ne léser aucun tissu.

Nous utilisons de l’ozone qui permet de désinfecter la cavité et stimule le saignement réparateur.

Des membranes de L-PRF issu d’un prélèvement sanguin préopératoire, combleront la cavité.
Ces membranes, faite de votre plasma, contiennent des informations cellulaires essentielles à la reconstruction d’un os sain et bien vascularisé.