Photo écran 3D

La neuraltherapie odontologique

Cartographie dentaire et santé

Qu'est-ce que c'est ?

La neuralthérapie est un outil qui permet de diagnostiquer les dents qui, par leur pathologie, sont devenues des « champs perturbateurs » et qui peuvent entraver à distance un bon fonctionnement d’articulations (coudes, genoux, hanches) , d’organes, de viscères etc…

Historique

Mal connue en France, cette thérapie d’origine allemande a été découverte dans les années 30 par les frères Walter et Ferdinand Huneke, chirurgiens rhénans qui s’intéressent aux effets à distance des anesthésiques locaux.

Par exemple, Ferdinand, en procédant à une infiltration au niveau d’une cicatrice d’ostéomyélite du tibia gauche d’un patient, vint à guérir instantanément une capsulite rétractile de l’épaule droite.

Cette histoire pourrait prêter à sourire, si nos confrères allemands n’avaient pas développé de nombreuses cliniques « Huneke », dans lesquelles sont guéries des pathologies rebelles à toute forme de thérapeutiques habituelles.

La neuralthérapie est pratiquée dans environ 30 pays. Dans les pays de langue germanique, plus de 30 000 docteurs la pratiquent. Elle est particulièrement étudiée niveau des universités de Bern, Heidelberg et Greifswald.

Les Méridiens

La très reconnue Médecine Traditionnelle Chinoise explique que tous les méridiens de notre corps passent pas la denture.

Les méridiens yin circulent du bas vers le haut sur la face avant du corps, alors que les méridiens yang circulent du haut vers le bas, sur la face arrière du corps à l’exception du méridien de l’estomac, dont le trajet se trouve sur la face avant du corps.

L’énergie circule et fait le tour des méridiens en vingt-quatre heures. 15 000 contacts par jour entre les dents du haut et du bas assurent la stimulation de ces méridiens et donc la circulation des énergies.

Si une cicatrice, encore appelée « champ perturbateur », est située sur un méridien, elle empêche la circulation énergétique et peut entraîner une perturbation au niveau du fonctionnement des organes, des viscères, des parties du squelette qui correspondent au méridien altéré.

Les champs perturbateurs

En médecine dentaire, les champs perturbateurs sont nombreux : les infections apicales, l’électro galvanisme (courant électrique entre des amalgames et d’autres métaux placés en bouche), la maladie parodontale, les dents incluses, les racines incluses, les malocclusions, certaines pâtes d’obturations, les NICOs...

Par exemple, la neutralisation d’un champ perturbateur situé au niveau de la première molaire inférieure droite peut faire disparaître une douleur au niveau de l’épaule ou du coude Droit.

La neuralthérapie, lorsqu’elle neutralise un champ perturbateur, permet à nouveau l’écoulement normal de l’énergie au niveau du méridien et des douleurs articulaires présentes depuis des années, peuvent disparaître quasiment instantanément, des mouvements souples, totalement disparus, redevenir possible.

Nous pouvons voir, par exemple, des douleurs articulaires présentes depuis des années, disparaître quasiment instantanément, des mouvements souples, totalement disparus, redevenir possible.

Si la preuve scientifique de son efficacité n'a pas encore été apportée, car son fonctionnement n'a pas encore été complètement compris, il semblerait, à priori, que la neuralthérapie soit « une médecine de régulation qui relance le processus d'autoguérison par le biais du système neurovégétatif ».

Or, le système neurovégétatif s’étend dans tout le corps comme un réseau et joue un rôle important dans la réduction de la douleur.

C’est l’anamnèse (Ensemble des renseignements fournis au médecin par le malade ou par son entourage sur l'histoire d'une maladie ou les circonstances qui l'ont précédée), l’examen clinique et l’observation radiologique panoramique et en particulier la radiographie 3D, qui permettent de situer les sites concernés.